recuit simulé

Méthode de programmation empirique (métaheuristique) inspirée d’un processus utilisé en métallurgie. Il s’appuie sur l’algorithme de Metropolis-Hastings, qui permet de décrire l’évolution d’un système thermodynamique recuit simulé. On alterne dans cette dernière des cycles de refroidissement lent et de réchauffage (recuit) qui ont pour effet de minimiser l’énergie du matériau. Cette méthode est transposée en optimisation pour trouver les extrema d’une fonction.

Elle a été mise au point par trois chercheurs de la société IBM, S. Kirkpatrick, C.D. Gelatt et M.P. Vecchi en 1983, et indépendamment par V. Černy en 1985.

La méthode vient du constat que le refroidissement naturel de certains métaux ne permet pas aux atomes de se placer dans la configuration la plus solide. La configuration la plus stable est atteinte en maîtrisant le refroidissement et en le ralentissant par un apport de chaleur externe, ou bien par une isolation.

Français

recuit simulé n.m.

Anglais

simulated annealing

Source: Wikipedia 

wiki.dafranca.org